9 tendances pour 2009

Il est difficile, avec la conjoncture actuelle, de prédire de quoi l’avenir sera fait. C’est d’autant plus vrai dans le web où l’échelle de temps n’est pas la même que pour celle des autres industries. Tout est plus rapide, pour le meilleur comme pour le pire. Ainsi 12 mois est une période propice à bon nombre de rebondissements. Cependant, de grandes tendances semblent se dégager. En voici 9 :

1. Inflation du mot clé :

C’est un phénomène d’abord mesuré aux Etats-Unis mais qui va toucher la France en 2009 si l’on en croit une récente étude du cabinet Esearch Vision. Une étude réalisée sur un panel de 300 marques et qui estime à +20% de progression des investissements publicitaires au CPC pour des campagnes de search marketing. La campagne de liens sponsorisés (google, yahoo, msn) est un moyen simple et rapide pour les annonceurs de générer une audience qualifiée. La conséquence de cette progression entraine mécaniquement une inflation des coûts au clic. Avec plus de pression concurrentielle, même sur certains marchés qui étaient encore des niches, et c’est le niveau de la compétition qui augmente. Ce phénomène va d’autant plus s’accentuer que les techniques d’optimisation du référencement naturel (seo) demande technique, expérience mais surtout patience. Or la situation se prête peu à la patience car les annonceurs ont besoin de réagir vite et efficacement. Mon conseil : se concentrer sur les aspects de la conversion. Pour optimiser son retour sur investissement (roi) il est nécessaire de recourir a des techniques de test de vos pages d’atterrissage (A/B testing, multivariable). Chaque centime investit auprès de Google doit vous apporter un résultat.

2. Comportement consommateur :

2008 a connu une progression de 30% du chiffre d’affaires. 2009 ? Il y aura encore une progression mais la pente devrait être plus douce .. 11 à 15%. En cette année les consommateurs vont davantage rechercher les bons plans sur internet. Ce qui implique un marketing agressif de la part des webmarchands : plus d’incentive (nouveautés, promotions, offres spéciales etc.), plus de fidélisation des clients existants (newsletter, télémarketing, cadeaux etc.) mais aussi mieux tracker le parcours de l’internaute. Personne ne le répète suffisamment : une bonne ergonomie avec un entonnoir étudié fera progresser vos ventes. Mon conseil : ne pas hésiter a mettre en place du cross-selling voir de l’up-selling sur vos pages produits.

3. Créativité

Une constante mais c’est sans doute encore plus vrai en 2009 : la différenciation par la créativité. Pour sortir de la morosité ambiante, il faut surprendre, innover, créer. Un bon design graphique, que ce soit pour la création de site internet, packaging, affiche publicitaire, ou quelque soit le support, va vous permettre de vous faire entendre. De faire passer le message. Les stratégies de disruption sont aujourd’hui a privilégier, d’autant qu’elles vont impacter l’ensemble de la chaine multicanal. Mon conseil : un bon brainstorming et une bonne agence de communication

4. Surf en mode privé

Cette nouvelle fonctionnalité qui vous permet de naviguer anonymement depuis les navigateurs internet explorer 8, chrome, firefox(version 3.1) va avoir un grand impact sur la mesure d’audience. En effet ce mode de connexion ne permet plus de récolter d’information sur le profil de l’internaute. Ces internautes en mode privé ne verront pas non plus s’afficher les annonces ciblées. En quelque sorte, cela remet en cause le paradigme de la diffusion d’un message à la bonne personne au bon moment. Mon conseil : privilégier les investissements publicitaires sur les réseaux sociaux ou les portails qui nécessitent la création d’un compte.

5. Mobile

Il parait de plus en plus évident que la mobilité en 2009 va connaitre une forte croissance. C’est donc un nouveau canal à intégrer dans vos campagnes. Les forfaits data baissent, les appareils proposent du matériel de plus en plus performant, notamment la taille de l’écran qui est confortable et adapté au surf sur internet. Avec l’utilisation massive de cette technologie, de nouveaux modèles économiques ont vu le jour. Précurseur, comme souvent,  Apple a su, par exemple, mettre en place un nouveau mode de distribution : l’appstore. Google de son côté n’est pas en reste avec le G1 mais aussi son nouveau service Latitude. Par ailleurs, il existe également une version mobile d’adwords. Mon conseil : intégrer une version mobile de son site internet dans le cahier des charges.

6. Recherche locale

La recherche locale est une tendance à plus d’un titre. Google connait de plus en plus de chose sur votre situation géographique et un cap sera franchi si tout le réseau passe en ipv6. Idem pour les connexions 3G qui permettent la triangulation et le GPS pour les plus chanceux. Les résultats des recherches locales sont alors affichés sur les cartes google et si pour l’instant le positionnement n’est que très faiblement sujet à compétition, ce le sera rapidement dans l’avenir. D’autre part, la recherche locale permet de cibler des profils plus précis et trouver de l’information plus pertinente. C’est également une vraie demande (voir le succès du service d’annonce locale kijiji) et même un phénomène  sociétal, notamment avec les « locaux-vores » qui ne recherchent que des produits/services a côtés de chez eux. Mon conseil : pensez au référencement sur les cartes Gmap, identifiez quelles sont les requêtes locales qui peuvent générer du trafic vers votre site.

7. Indice comportemental

Personne ne connait avec exactitude l’algorithme de Google, c’est un fait. Cependant les spéculations vont bon train. Une des rumeurs qui revient de façon récurrente semble être une plus grande prise en compte du facteur comportemental. On sait déjà que le positionnement dans les serp est conditionné, entre autre, par l’âge du domaine et la qualité des backlinks. Mais depuis que Google récolte des données via ses différents services (notamment analytics) les statistiques comportementales deviennent de plus en plus affutées. Ainsi le taux de rebond et le taux de clics pourrait bien intégrer l’algorithme natif de Google. Cette piste était déjà évoqué dans l’un de leur brevet déposé en 2003. Mon conseil : l’impact est clair : les sites sur lesquels les internautes arrivent puis repartent immédiatement, seront déclassés. Pour être bien positionné il faut être pertinent, qualitatif et si possible engager l’internaute dans la communication avec le site.

8. Le contenu généré par les internautes

Plus qu’une tendance, l’ugc (user generated content) est désormais une constante. Les internautes ont désormais plus confiance en l’avis d’autres internautes (par le biais des commentaires sur les sites) que la publicité traditionnelle. C’est également une tendance qui est prise en compte par les géants de l’industrie : yahoo avec yahoo buzz, google qui expérimente le vote des internautes sur les résultats, wikia search etc. Mon conseil : mettez en place la fonctionnalité des avis sur vos fiches produits, mettez en place une stratégie de référencement sur les moteurs de recommandation.

9. Toujours plus de social

Dernière tendance de ce billet et non des moindres : les réseaux sociaux. Pour les early users ce n’est pas une nouveauté, mais 2009 est une année importante puisque ces réseaux, Facebook en tête avec plus de 6,5 millions d’inscrits, vont devoir trouver un modèle économique et des revenus pour financer leur croissance (et même assurer leur survie). La régie publicitaire de facebook est en place, certes intéressante puisqu’elle permet de profiler son public, mais contraignante a plus d’un titre pour être largement utilisée. Les réseaux sociaux sont également intéressants pour travailler vos relations publiques en ligne. Mon conseil : soyez présent sur des plateformes professionnelles (viadeo, linkedin), créez votre page entreprise sur facebook, occupez l’espace.

Conclusion :

il y a une crise économique, certes, mais le canal internet ne suit pas forcément cette tendance (dernier chiffre issu du rapport Havas Media sur les investissements publicitaires en ligne, +8,6% de progression pour le 1er trimestre par rapport à celui de 2008). En travaillant une stratégie de communication multicanal online (référencement naturel/payant/géolocalisé, mobilité, réseaux sociaux) sans oublier le offline (campagne RP/radio/animation des ventes) il est tout à fait possible de rebondir et même de gagner en PdM/PdC. Rendez vous fin 2009 pour faire un point sur ces tendances et voir lesquelles auront bousculé le marché …