E-mailing is not dead

E-mailing is not dead

Malgré l’explosion des canaux de communication sur le web (réseaux sociaux, micro-blogging, applications de partage instantannées…etc), l’e-mailing est loin d’avoir dit son dernier mot.

Les chiffres de l’e-mailing 2014

Avec 54 millions d’internautes en France en 2014 dont 97% qui lisent quotidiennement leurs e-mails à partir d’un ordinateur, d’un smartphone ou encore d’une tablette, l’emailing a encore de beaux jours devant lui. Avec des taux d’ouverture avoisinant les 40%, il reste un canal incontournable du marketing direct. Notamment en raison de son rapport prix/rentabilité imbattable. La création d’un e-mailing repose sur des étapes incontournables.

La location d’une base de contacts

Si vous ne disposez pas d’une base de données clients, ou si vous vous lancez sur une campagne d’aquisition, la location de fichier reste la solution à privilégier. La tarification se fait au CPM, c’est à dire au coût pour mille adresses et varie de 50 à plus de 300 euros, en fonction de la qualité et du ciblage des adresses. Le coût sera variable en fonction du volume souhaité. Plus votre base sera ciblée, plus vous améliorerez vos chances de succès. Votre agence reste l’interlocuteur privilégie pour sélectionner une base correspondant au mieux à vos besoins.

Le message de l’emailing

Il est important de personnaliser votre message en utilisant le nom de la personne ou de l’entreprise ciblée. Plus votre e-mail sera personnalisé, plus vous augmenterez vos chances d’ouverture. Il est essentiel de suciter l’intérêt et donner au client l’envie d’aller plus loin. Soyez accrocheur, vous ne disposez que de quelques secondes pour vous faire remarquer ! Un soin particulier estégalement à apporter à l’objet du mail : il ne sera ouvert que si le destinataire perçoit immédiatement ce que le mailing peut lui apporter. Si il doit être différenciant, votre message ne doit pas non plus en dire trop. Il doit être une incitation à vous rendre sur un site internet, sur une page dédiée à l’offre ou sur un formulaire par exemple, c’est le rôle des zones de « call-to-action ».

Le visuel de l’emailing

Votre texte peut s’articuler autour d’un visuel. Cependant le visuel ne doit pas être la composante unique de votre contenu. En effet, il ne faut pas oublier que votre message doir rester compréhensible même lorsque les images sont bloquées par le logiciel de messagerie client. Nous sommes là pour vous accompagner dans la composition d’un message « efficient ».

L’emailing responsive

L’emailing responsive assure une déliverabilité optimale quel que soit le support de consultation. Le taux d’ouverture est même meilleur sur mobile que sur ordinateur de bureau. Il reste néanmoins plus coûteux à mettre en œuvre techniquement et n’est maheureusement pas la solution miracle pour atteindre vos objectifs. Le choix du responsive doit donc être déterminé en fonction des objectifs et de la cible choisie.

Mesurer le ROI

Il est essentiel de pouvoir quantifier par des données chiffrées les retombées de votre mailing (taux d’ouverture, liens cliqués, pages d’atterissage, terminal de consultation…etc), sans ces données, votre campagne est un coup d’épée dans l’eau. C’est le fameux retour sur investissement (ROI). Vous avez un projet d’emailing ? n’hésitez pas à nous contacter.